L’heure du thé et café dans l’argenterie

Que diriez-vous d’une tasse de café chaud servie à partir d’une cafetière en argent ancienne et au travail artisanal ? Ou préférez-vous une tasse de thé chaud ou encore un bon chocolat chaud ?

Saviez-vous à quel point l’histoire des boissons chaudes et de l’argent en Europe et dans le monde est proche ? Remontons dans le temps pour parcourir l’histoire de l’argenterie à l’heure du thé et du café.

Vous ne pourrez certainement pas résister au charme de l’argenterie et au fort arôme d’une tasse chaude de votre boisson chaude préférée après cela.

Les origines du café et autres boissons chaudes

Les habitants de l’Empire ottoman ont été initiés au café, originaire d’Éthiopie et du Yémen, dans le premier quart du XVIe siècle. Au milieu du siècle, les cafés commencèrent à jouer un rôle important dans la vie quotidienne de l’Empire.

Les voyageurs européens connaissaient déjà le café et le thé depuis le XVIe siècle. Le thé a été importé du Japon et de Chine de par une influence culturelle résultant des relations commerciales des sociétés des Indes orientales (du Royaume-Uni et des Pays-Bas) avec l’Extrême-Orient.

Le chocolat à boire est arrivé en Europe également vers la fin du XVIIe siècle. La boisson chaude était un mélange de cacao, de sucre et d’eau. Le chocolat était une boisson réservée aux plus riches, car les matières premières étaient très chères.

Toutes ces boissons chaudes ont conquis le continent au XVIIe siècle. Elles étaient d’abord vendues dans les pharmacies et consommées comme boissons curatives. Depuis la fin du XVIIe siècle cependant, le café était de plus en plus consommé pour le plaisir et pour son effet sur la vigilance et l’intellect.

Quand les boissons chaudes sont entrées dans le quotidien

Un sentiment de plaisir, de luxe et de mode semble avoir entouré le café et le thé au XVIIIe siècle. C’est le cas aussi bien pour l’Europe du Nord-Ouest que pour d’autres parties du monde. Les orfèvres européens n’ont pas tardé à réagir et ont profité de cette mode du café, du thé et du chocolat pour produire de nouveaux objets tels que des verseuses pour ces boissons chaudes. Des pots de café, de thé et de chocolat sont apparus.

Les familles aisées du XVIIIe siècle se sont équipées de théières en argent luxueuses, décorées de manière simple ou élaborées pour leur nouvelle habitude. Au fur et à mesure que la « folie » café, thé et chocolat grandissait et devenait bel et bien une habitude sociale, de nouveaux objets en argent ont été constamment ajoutés aux appareils à boissons chaudes : pots à lait, sucriers, pinces à sucre, plateaux…

Faites de l’heure du thé et du café un moment exceptionnel

De nos jours, le café est une boisson que l’on boit sans vraiment y réfléchir. Il nous réveille le matin et évite le coup de barre de l’après-midi. Mais parfois, il est bon de se poser et de faire de ce moment un véritable rituel seul ou entouré.

Alors, si vous avez envie de rendre ce moment exceptionnel, optez pour un service 5 pièces en argent massif. Ce type de service se compose d’une théière, d’une cafetière, d’un sucrier, d’un pot à lait et d’un plateau. Des pièces supplémentaires peuvent venir compléter ce service telle qu’une pince à sucre et une cuillère saupoudreuse. Il ne faudra également pas oublier les cuillères à café et à thé qui se présentent en 3 tailles. 

Une chocolatière avec moussoir vous permettra de préparer un délicieux chocolat chaud surmonté d’une délicate mousse de lait obtenue en frictionnant le moussoir entre les mains.

Pour les amateurs de thé, un passe-thé est indispensable pour filtrer la boisson et éviter les résidus de feuilles.

Les objets en argent autour des boissons chaudes

Sur l’évolution des styles des différentes cafetières et théières on peut dire que le design des premières cafetières a été fortement influencé par l’Orient. Par exemple, les premières cafetières anglaises avaient un couvercle conique avec une extrémité pointue. Au XVIIIe siècle, le couvercle avait gagné en courbure. Les développements de style de la période au cours de 1710-20 ont donné aux cafetières une forme octogonale.

L’évolution de la forme de la théière a son propre chemin. L’Angleterre y a cependant joué un rôle déterminant, en raison de la consommation de grandes quantités de thé dans le pays. Les premières théières en argent ont été fabriquées en Angleterre vers 1670. Au début du XVIIIe siècle, les théières font partie des objets que l’on trouve dans toutes les maisons en Angleterre. Les théières en forme de poire et lisses, non décorées, s’appliquent aux développements stylistiques du début de l’ère géorgienne.

Le nouveau style décoratif du XVIIIe siècle, le néoclassicisme, devient progressivement populaire. Durant le dernier quart du XVIIIe siècle – la période George III – de nombreuses théières ont été réalisées en feuilles d’argent, de forme ovale, octogonale ou tranchante.

Les théières avec un brûleur ont été inventées pour faire bouillir l’eau du thé au-dessus d’une lampe à alcool, puis l’utiliser pour préparer la boisson à l’aide de feuilles de thé. A cette bouilloire était souvent ajoutée un plateau en argent avec une décoration similaire. Pratiquement toutes les villes européennes, où le café et le thé sont devenus des boissons du quotidien, ont développé leurs propres styles de cafetières et de théières.

Les pots à chocolat sont quelque peu similaires aux pots à café. Au XVIIIe siècle, le cacao ne se boit qu’en étant mélangé constamment. Cela a influencé la forme des pots en argent. Certaines chocolatières étaient dotées d’un couvercle percé qui permettait d’y insérer un mélangeur qui créée une mousse légère.

Le saviez-vous ? Certaines verseuses sont nommées “égoïste”. De petite taille, elles contenaient assez de café, de thé ou de lait pour une seule personne.

L’intemporalité des services en argent pour le café et le thé

Depuis que ces boissons chaudes se sont établies en Europe et dans le monde, il y a eu beaucoup de merveilleuses pièces pour servir et accompagner la dégustation de café, du thé et du chocolat, ainsi que des services en porcelaine qui ont fait de leur consommation une cérémonie et un plaisir quotidien.

Pas étonnant que le joaillier allemand Johann Melchior Dinglinger ait fabriqué pour la cour royale de Dresde un exceptionnel service à café en or d’inspiration chinoise – probablement jamais utilisé. Les designers, fabricants et créateurs des XIXe et XXe siècles ont continué et continuent de façonner de merveilleux services en argent massif à café et à thé.

Alors que nous approchons doucement de la période des fêtes de fin d’année, pourquoi ne pas s’offrir à vous-même et à votre famille ou vos amis un cadeau de qualité et intemporel pour les petites joies du quotidien ?

Source des images:

Image 1, Image 2, Image 3, Image 4

Leave a Reply

Your email address will not be published.