couverts en argent

Argenterie : Couverts et ménagères

Les couverts en argent massif du XIXe et XXe siècle

Pour être considérés comme des services en argent ou des couverts en argent massif, le taux d’argent doit être compris entre 80 et 95 % de l’alliage argent-cuivre. Celui-ci est défini comme argent massif 800, 925 ou 950 selon la contenance du métal précieux. Vous reconnaîtrez la composition au poinçon sur le couvert. En France, celui-ci est généralement constitué de 92,5 % d’argent, soit de l’argent 925 depuis 1973. Auparavant le titre le plus courant était 950 pour 95% d’argent.

Du couvert à la ménagère

Si les couverts ont longtemps été réduits à la fourchette (à 2, 3 ou 4 dents), à la cuillère ou au couteau du nombre des convives attablés, il a fallu attendre le milieu du XIXe siècle pour voir apparaître les premières ménagères. Les ménagères se composent d’un nombre de couverts égal à un multiple de six, mais le plus souvent au nombre de 12.

La cuillère à soupe (grande cuillère) et la fourchette de table à 4 dents forment les couverts de base. À ceux-là, s’ajoute généralement le couteau à bout rond ainsi qu’une petite cuillère dont la taille se situe entre celle dite à café (14cm) et celle à dessert (17cm). On peut ensuite trouver la louche, une pelle à tarte, des couverts (cuillères, fourchettes, couteaux) de taille inférieure aux précédents (couverts à dessert, à entremets, à poisson). Des couverts de service à fromage ou à desserts, un couvert de service à salade ou à poissons.

Les couverts à crustacés, escargots, huîtres, glace peuvent compléter la ménagère mais ne sont pas les pièces les plus courantes constituant une ménagère dite de base.
Cependant chacun organise sa ménagère comme il le souhaite!

Les couverts du XIXe et début du XXe siècle, les plus en vogue

Il s’agit des pièces les plus présentes sur le marché de l’occasion.
Notamment les ménagères en métal argenté avec différentes marques (Christofle, Ercuis, Boulenger…), modèles (filet, coquille, uniplat…), styles (Louis XV, Louis XVI, Empire…). On peut aisément débusquer des couverts ou des pièces de service qui viendront compléter la ménagère pour recouvrir tous les usages possibles pour le plus de convives possible.
De part leur prix conséquent les couverts en argent massif étaient réservés aux familles les plus aisées, aussi trouver une ménagère très complète était (et reste) chose rare, ce qui complique l’adjonction de nouvelles pièces a une ménagère.

Les couverts des grandes occasions

La ménagère en argent est généralement sortie pour les grandes occasions. Les fêtes rassemblant la famille sont d’excellents prétextes pour orner la table de ces couverts en argent rutilant. Noël, des fiançailles, un mariage, un anniversaire de mariage… Et l’on est fier de montrer l’argenterie fraîchement avivée.
Cependant l’usage plus quotidien de l’argenterie à le vent en poupe. Nous parlons ici surtout du métal argenté, bien plus accessible. Après tout, pourquoi conserver tout ça dans un tiroir en attendant l’année prochaine. Au contraire, ces objets ne demandent qu’à être utilisés, sortons-les des placards et donnons de l’éclat à nos tables du quotidien!

Les couverts en argent, une histoire de poinçon

Comment être sûr que les couverts sont en argent massif et non en métal argenté ? Il suffit de regarder s’ils portent un ou plusieurs poinçons et lesquels, vous pourrez en parcourir la liste dans le guide des orfèvres. Plusieurs éléments sont à prendre en considération :

  • Les différents poinçons
    Le poinçon d’orfèvre: de forme losangique sur l’argent massif et carré sur le métal argenté.
    Le poinçon de titre: un carré chiffré sur le métal argenté et différents symboles sur l’argent massif comme la Minerve, le Coq, la tête de Vieillard de profil, le tout dans un rectangle pouvant être octogonal.
    Le poinçon de garantie: disparu depuis 1838, il représente en général une tête de personnage dans un cercle.

La valeur d’une ménagère?

Il est impossible de donner une estimation exacte de la valeur et du prix d’achat d’une ménagère. Les tarifs variants grandement d’un point de vente à l’autre.
Cependant quelques indices qui peuvent vous guider un peu.

Le prix dépend d’un grand nombre de critères comme l’état d’usure des couverts, le nombre de pièces, le modèle ou le style, l’orfèvre ainsi que la présence de certaines pièces et couverts. Ceci concerne particulièrement les grands et petits couteaux qui sont souvent vendus à part et de fait plus difficiles à trouver.
Par exemple une partie de ménagère de 64 couverts comportant ses 2 tailles de couteaux aura plus de valeur qu’une ménagère composée du même nombre de couverts, 64, mais ne comportant pas les couteaux. Il s’agit d’une réelle valeur ajoutée, soyez-vigilants lors de l’acquisition, vous aurez du mal à les trouver par la suite (à moins d’acheter neuf en boutique bien évidemment).

D’une manière très générale une ménagère ou partie de ménagère en métal argenté peut s’acquérir entre quelques centaines d’euros jusqu’à plusieurs milliers, toujours en tenant compte des critères cités ci-dessus. De toute évidence une ménagère en argent massive sera beaucoup plus onéreuse, comptez au minimum quelques milliers d’euros pour une petite partie de ménagère.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *