L’Histoire de la maison Christofle

Quand on parle d’argenterie, il y a un grand nom qui vient tout de suite à l’esprit des connaisseurs :  nous parlons de la maison Christofle.

Dans cet article, nous allons vous faire découvrir l’histoire de la maison Christofle et ce qui en a fait sa renommée dans le domaine des arts de la table. 

Maison Christofle, icône des gloires nationales des Arts de la Table !

C’est en 1830 que Charles Christofle, joaillier, fonde la maison qui porte encore aujourd’hui son nom. En effet, il s’agissait à l’origine d’une petite bijouterie dans laquelle Charles Christofle fut apprenti, avant de reprendre les rênes.

Il reprend la fructueuse entreprise familiale, spécialisée dans la fabrication de métaux précieux et d’avant-garde, et change le destin de l’entreprise en rachetant les brevets d’argenture et d’or par électrolyse, au français Henri de Ruolz, en 1842. Ce procédé est aussi appelé galvanoplastie, il vise entre autre à déposer une fine couche d’argent ou d’or sur un objet.

De là, Charles Christofle a pu commencer à fabriquer des pièces en métal argenté à l’échelle industrielle.

Si à l’époque, les gens fortunés possédaient des couverts en argent massif, d’autres n’utilisaient que des couverts en bois ou en étain. Le succès de la Maison Christofle est immédiat : la classe supérieure qui n’a pas les moyens de s’offrir un service en argent massif se précipite sur ces ménagères en métal argenté moins onéreuses que les ménagères en argent.

Ainsi en 1851, Christofle devient le fournisseur officiel du Second Empire, lorsque Napoléon III commande une orfèvrerie « particulièrement » majestueuse pour les réceptions de Compiègne et des Tuileries. La Maison fournira aussi le roi Louis-Philippe, le tsar de Russie et beaucoup d’autres au-delà de nos frontières.  

Vitrines Christofle - Paris, décembre 2010
Vitrines Christofle – Paris, décembre 2010

La maison Christofle, une orfèvrerie qui se démarque pour une multitude de styles

Dès ses premières années, la Maison Christofle embrasse différents courants : du style bourgeois au design contemporain en passant par le japonisme, le naturalisme, l’Art Nouveau, l’Art déco… 

Depuis sa création, la Maison a pour objectif de solliciter des talents et de collaborer avec des artistes ; elle fait appel à des designers reconnus, comme Andrée Putman, Marcel Wanders, ou encore Ora-ïto qui signent de beaux objets du quotidien. 

S’entourer des meilleurs talents, c’est sans cesse relever le défi de la créativité et de l’excellence. Tout au long de ses années d’existence, Christofle reste fidèle à l’esprit qui a soufflé la grande maison du métal argenté, depuis sa naissance : être le reflet de son époque.

La pérennité et la qualité du savoir-faire de Christofle sont soigneusement gardées par ses maîtres orfèvres. Chaque pièce appelle une fabrication entièrement réalisée à la main, selon des techniques traditionnelles. Des maîtres orfèvres et ouvriers hautement qualifiés perpétuent les métiers précieux du tournage-gaufrage, de l’aplatissement, de la taille, de la gravure… pour perpétuer les qualités d’élégance et d’excellence de toutes les pièces Christofle. Certains objets sont numérotés, le numéro est gravé au-dessous de l’ouvrage.

Ceci permet de retracer le parcours de la pièce on peut alors connaître la date de réalisation, le lieu, l’orfèvre qui a travaillé dessus…

Christofle, maison d’argenterie innovante pour des collections d’art de la table d’exception

La Maison Christofle fait certainement partie de ceux qui ont contribué au développement des arts de la table français. La prestigieuse marque d’orfèvrerie française est l’une des pionnières de l’industrialisation du métal argenté. 

Elle a su se distinguer autant par ses créations, qui séduisent par la richesse et la beauté de l’orfèvrerie, que par sa manière de toujours s’adapter aux tendances changeantes au fil du temps. 

Depuis 1830, l’orfèvre-joaillier Christofle propose des articles de maison, des plateaux, des services et des bijoux en argent, métal argenté, or ou vermeil dans un style épuré d’une grande modernité. 

Pour créer des pièces d’exception, Christofle actualise ses techniques, préserve son savoir-faire et fait appel à des artistes de renom. Aujourd’hui, la Maison Christofle continue d’innover et de révolutionner l’art de l’orfèvrerie.

Christofle, de l’argenterie et du cristal pour célébrer toutes les occasions !

Chez la Maison Christofle, l’Art de Vivre est bien un art, celui d’inventer un univers, de prendre plaisir à décorer une maison, de dresser une table, de partager le bon et le beau, et de cultiver le bonheur de chaque instant. 

Les arts de la table, en revanche, ne s’improvisent pas. Mais maîtrisés, ils distinguent même les repas les plus simples et transcendent l’Art du partage. 

La Maison Christofle sait trop bien créer, avec élégance et savoir-faire, des pièces d’exception à travers l’ensemble de ses collections. 

Parmi les collections historiques de la Maison, on peut citer la collection aussi appelé le modèle de couverts « Marly ». En hommage au château de Marly, l’une des charmantes stations balnéaires de Louis XIV dans laquelle il aimait recevoir ses hôtes, la Maison a lancé ce modèle en 1896. 

Finement gravée de motifs végétaux qui s’expriment de manière asymétrique, créant une remarquable abondance décorative, la collection Christofle Marly est typiquement de style « Rocaille ». 

Les différents modèle sont proposés en ménagère pré-constituée mais est également proposé un large choix de couverts de service comme des pelles à gâteau, à glace, des couverts de service à poisson, des louches à soupe ou encore des fourchettes et couteaux à découper.

Qualifiée par les meilleurs experts en modèles de coutellerie Empire, le modèle « Malmaison » hérite son nom du château fétiche préféré de Napoléon Bonaparte Empereur et Impératrice Joséphine. 

Typique du style Empire, on ne peut qu’être séduit par les ornements tels que feuilles d’eau, fleur de lotus ajourée… et la structure symétrique du décor. La collection « Malmaison » se décline largement, du beurrier individuel au bol à glace et à l’assiette de présentation, en passant par le porte-baguettes et le service à caviar.

Il s’agit d’un grand classique de la Maison Christofle pour une table inspirée. Résolument chic, la collection Christofle Malmaison donne son empreinte statutaire à la table et à tous ses instants vécus !

En plus de ces collections signatures et d’autres plus modernes, les modèles les plus classiques et indémodables sont aussi travaillés par le Maison Christofle, notamment le modèle Coquille (« Vendôme »), Uniplat, Perles, Rubans ou encore Filet.

Toutes les image de l’article proviennent des sites Flickr & Wikimedia :
Image 1, Image 2

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *